1887
Euroroundup Open Access
Like 0
This item has no PDF Download

Abstract

En 2000, le réseau Enter-net a collecté les résultats d'antibiogrammes pour des isolats issus de plus de 27 000 cas de salmonellose humaine, répartis dans dix pays européens. Près de 40% étaient résistants à un antibiotique au moins, 18% étaient multirésistants. La résistance à l'ampicilline, à la streptomycine, aux sulphonamides et aux tétracyclines était fréquente, avec plus de 20 % de résistance à au moins un de ces antibiotiques. La résistance clinique à la ciprofloxacine était rare, avec seulement 0,5% de résistance (CMI >1,0 mg/l). La résistance à l'acide nalidixique couplée à une sensibilité réduite de la ciprofloxacine (CMI 0,25-1,0 mg/l) était plus fréquente, présente chez 14% des isolats. La résistance aux céphalosporines de troisième génération était rare, avec un taux de résistance de 0,6% seulement à la céfotaxime. Dans tous les pays, le taux de multirésistance était le plus élevé chez Salmonella enterica Typhimurium, avec 51% d'isolats multirésistants au total. En Angleterre et au Pays de Galles, la multirésistance était également prévalente chez S. Virchow et S. Hadar, alors que dans d'autres pays elle était courante pour les sérotypes tels que S. Blockley.

Loading

Article metrics loading...

/content/10.2807/esm.08.02.00400-fr
2003-02-01
2017-11-22
http://instance.metastore.ingenta.com/content/10.2807/esm.08.02.00400-fr
Loading
Loading full text...

Full text loading...

/deliver/fulltext/eurosurveillance/8/2/art00400-fr.htm?itemId=/content/10.2807/esm.08.02.00400-fr&mimeType=html&fmt=ahah
Comment has been disabled for this content
Submit comment
Close
Comment moderation successfully completed
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error