1887
Editorial Open Access
Like 0
This item has no PDF Download

Abstract

Durant les 20 à 30 dernières années, les souches de Staphylococcus aureus résistants à la méthicilline (SARM) étaient présentes dans les hôpitaux et sont devenues une des principales causes des infections nosocomiales. Le taux de résistanceà la méthicilline des S.aureus est très variable d'un pays à l'autre, d'une forte prévalence aux Etats-Unis et dans le sud de l'Europe (>20%), à une faible prévalence en Europe du nord (< ou =5%). Les SARM acquis dans la communauté ont émergé dans le monde entier à la fin des années 1990. Il y a eu une grande confusion dans la littérature entre les infections à SARM associées aux soins survenant dans la population générale chez des patients à risque pour les infections nosocomiales à SARM (tels que les patients ayant été hospitalisés dans le passé, ceux présentant une déficience immunitaire, etc.), et les véritables infections à co-SARM dues à des souches présentes uniquement dans la communauté.

Loading

Article metrics loading...

/content/10.2807/esm.09.11.00483-fr
2004-11-01
2017-11-24
http://instance.metastore.ingenta.com/content/10.2807/esm.09.11.00483-fr
Loading
Loading full text...

Full text loading...

/deliver/fulltext/eurosurveillance/9/11/art00483-fr.htm?itemId=/content/10.2807/esm.09.11.00483-fr&mimeType=html&fmt=ahah
Comment has been disabled for this content
Submit comment
Close
Comment moderation successfully completed
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error