1887
Surveillance report Open Access
Like 0
This item has no PDF Download

Abstract

En République Tchèque, la déclaration en routine des infections invasives à méningocoques a été mise en place depuis longtemps: les données de mortalité sont disponibles depuis 1921 et celles de morbidité depuis 1943. Les souches de Neisseria meningitidis conservées au Laboratoire national de référence des infections à méningocoques de Prague sont conservées depuis 1970, représentant plus de 3500 souches provenant de cas d'infections invasives et de leurs contacts, de porteurs sains et de cas d'infections respiratoires. L'analyse de ces prélèvements montre que la population touchée par ces infections en République Tchèque diffère de celle observée en Europe occidentale. En 1993, L'incidence des infections à méningocoque de sérogroupe C a augmenté et est associée à l'émergence du complexe Neisseria meningitidis C, ST-11, ET-15/37 extrêmement virulent, responsable d'une augmentation de l'incidence des infections invasives à méningocoque,dont le pic a été en 1995 (2,2/100 000). Une stratégie vaccinale ciblant la population à plus haut risque pour ces infections invasives à méningocoque a été mise en place dans le pays.

Loading

Article metrics loading...

/content/10.2807/esm.09.11.00488-fr
2004-11-01
2017-11-23
http://instance.metastore.ingenta.com/content/10.2807/esm.09.11.00488-fr
Loading
Loading full text...

Full text loading...

/deliver/fulltext/eurosurveillance/9/11/art00488-fr.htm?itemId=/content/10.2807/esm.09.11.00488-fr&mimeType=html&fmt=ahah
Comment has been disabled for this content
Submit comment
Close
Comment moderation successfully completed
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error