1887
Guidelines Open Access
Like 0
This item has no PDF Download

Abstract

La Fièvre Q est une zoonose due à Coxiella burnetii. Son intérêt comme arme biologique résulte du fait que l’aérosolization de quelques bactéries suffit à infecter les humains. La contamination alimentaire représente un autre mode de bioterrorisme. Cependant, C. burnetii ne semble pas être un bon agent infectieux utilisable comme arme biologique car l’incubation de la maladie est longue, les présentations cliniques sont souvent frustres et la mortalité est faible. En cas d’attaque biologique utilisant C. burnetii, les formes cliniques seraient identiques à celles observées habituellement avec cette bactérie. Celles-ci peuvent être asymptomatiques, aigues avec une pneumopathie ou une hépatite, ou chroniques sous forme d’endocardite par exemple. Cependant la plupart des présentations cliniques sont asymptomatiques et évoluent spontanément vers la guérison, et ce, en l’absence de traitement. Cependant, un traitement antibiotique peut diminuer la durée de l’évolution de l’infection et le risque d’évolution vers une endocardite. Une prophylaxie après exposition à un aérosol est recommandée en cas d’attaque biologique.

Loading

Article metrics loading...

/content/10.2807/esm.09.12.00508-fr
2004-12-01
2017-11-21
http://instance.metastore.ingenta.com/content/10.2807/esm.09.12.00508-fr
Loading
Loading full text...

Full text loading...

/deliver/fulltext/eurosurveillance/9/12/art00508-fr.htm?itemId=/content/10.2807/esm.09.12.00508-fr&mimeType=html&fmt=ahah
Comment has been disabled for this content
Submit comment
Close
Comment moderation successfully completed
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error