1887
Outbreak report Open Access
Like 0
This item has no PDF Download

Abstract

Le but de l’étude était de fournir des données probantes quant à la réalité de l’épidémie de coxsackie B survenue en Grèce en 2002. Les données sur les infections à coxsackie B récentes confirmées microbiologiquement du Nord de la Grèce entre 1998 et 2001 ont été comparées aux données de 2002. Les infections étaient confirmées sérologiquement par détection des anticorps IgM aux virus du coxsackie B1-B6 par immunofluorescence indirecte. Les sérums de 2701 patients résidant dans le nord de la Grèce, correspondant à des cas suspectés d’infections à coxsackie B ont été analysés (2056 pour la période de 1998 à 2001 et 645 en 2002). La comparaison entre les résultats des cas microbiologiquement confirmés et les données disponibles au laboratoire entre les deux périodes indiquaient que : - Le nombre total de patients analysés par année était plus élevé en 2002 (645 comparés à une moyenne annuelle de 514 en 1998-2001). - La proportion d’infections récentes confirmées microbiologiquement était moins élevée en 2002 (27,8% contre 32,7%) et l’incidence était estimée à 0,66/10 000 pour 2002 et 0,32-0,84/10 000 pour 1998-2001. - La distribution par classes d’âge était différente : les proportions de cas chez les enfants par rapport au cas chez les adultes étaient inversées en 2002 comparé à 1998-2001, la proportion d’enfants en 2002 étant plus forte. La différence entre les deux périodes était statistiquement significative. En 2002, la classe d’âge la plus affectée était celle des 3-5 ans. - La distribution saisonnière était similaire pour les deux périodes, avec un pic au printemps et un autre à l’automne. Trois décès sont survenus en avril 2002, et aucun entre 1998 et 2001. - Les syndromes cliniques associés variaient également : les cas d’infections respiratoires, principalement de pneumonie, ont augmenté de 5,75% à 24,3% chez les enfants en 2002 et les cas de myopéricardite étaient en hausse chez les adultes, passant de 13% en 1998-2001 à 29,5% en 2002. Ce dernier résultat, associé au rôle des médias (en raison des trois cas décédés) et à la panique qui s’est ensuivie dans le public, suggérait l’existence d’une épidémie, mais notre étude n’a pas permis de confirmer l’existence d’une telle épidémie.

Loading

Article metrics loading...

/content/10.2807/esm.10.09.00560-fr
2005-09-01
2017-11-24
http://instance.metastore.ingenta.com/content/10.2807/esm.10.09.00560-fr
Loading
Loading full text...

Full text loading...

/deliver/fulltext/eurosurveillance/10/9/art00560-fr.htm?itemId=/content/10.2807/esm.10.09.00560-fr&mimeType=html&fmt=ahah
Comment has been disabled for this content
Submit comment
Close
Comment moderation successfully completed
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error