1887
Surveillance report Open Access
Like 0
This item has no PDF Download

Abstract

Le premier cas français de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) a été diagnostiqué en mars 2003. Nous avons mis en place une étude séro-épidémiologique afin de savoir si les personnes asymptomatiques en contact avec ce patient durant sa période contagieuse avaient été infectées. Un questionnaire et un échantillon de sang pour tester la présence d’anticorps dirigés contre le coronavirus responsable du SRAS ont été recueillis auprès de 37 personnes éligibles. Aucun sérum n’a été retrouvé positif vis-à-vis du virus du SRAS chez ces personnes contacts asymtomatiques. Ce résultat confirme la pertinence d’une définition de cas du SRAS basée sur des critères cliniques et épidémiologiques.

Loading

Article metrics loading...

/content/10.2807/esm.11.01.00593-fr
2006-01-01
2017-11-20
http://instance.metastore.ingenta.com/content/10.2807/esm.11.01.00593-fr
Loading
Loading full text...

Full text loading...

/deliver/fulltext/eurosurveillance/11/1/art00593-fr.htm?itemId=/content/10.2807/esm.11.01.00593-fr&mimeType=html&fmt=ahah
Comment has been disabled for this content
Submit comment
Close
Comment moderation successfully completed
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error