1887
Outbreak report Open Access
Like 0
This item has no PDF Download

Abstract

Suite à l’apparition du virus A/H5 chez des oiseaux domestiques et sauvages en Azerbaïdjan en février 2006, deux clusters de cas possibles de grippe aviaire humaine (HAI) dus à des cas de A/H5N1 ont été détectés et rapportés au bureau régional Europe de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) par le ministère de la Santé au cours des deux premières semaines de mars 2006. Le 15 mars 2006, l’OMS a formé une équipe internationale, comprenant des experts en contrôle d’infection, en gestion clinique, en épidémiologie, en microbiologie et en communication, afin d’aider le ministère de la Santé dans ses investigation et ses actions de réponse. Après une surveillance active, 22 personnes - dont 6 décédées – réparties sur 6 districts, ont fait l’objet d’une recherche de grippe aviaire. L’investigation a permis de mettre en évidence 8 cas d’infection par le virus A/H5N1 confirmés par le Centre Collaborateur OMS de la Grippe et un cas probable pour lequel aucun échantillon n’était disponible. Les cas appartenaient à deux clusters indépendants sur le plan épidémiologique identifiés dans les districts de Salyan (sept cas confirmés, dont 4 décès) et de Tarter (un cas confirmé et un cas probable, tous deux fatals). Des contacts étroits et le fait de plumer des cygnes infectés ont été considérés comme la source la plus plausible d’exposition au virus A/H5N1 pour le foyer de Salyan, malgré les difficultés à recueillir des informations au cours de l’investigation, du fait de la pratique d’activités illégales au cours desquelles une exposition a pu se produire (chasse et vente d’animaux sauvage et de produits dérivés). Ces cas constituent la première épidémie à l’échelon mondial au cours de laquelle des oiseaux sauvages sont la source la plus probable d’infections humaines par le virus A/H5N1. La mobilisation rapide de ressources pour contenir la dissémination du virus A/H5 dans les deux districts est le résultat d’une collaboration entre le ministère de la Santé, l’OMS et ses partenaires internationaux. Les activités de contrôle ont été menées au moyen d’un laboratoire de terrain où il était possible de détecter le virus A/H5 en temps réel par RT-PCR. La surveillance quotidienne chez l’habitant entreprise dans les deux districts affectés rend peu vraisemblable l’éventualité de nouveaux cas humains de grippe aviaire non détectés.

Loading

Article metrics loading...

/content/10.2807/esm.11.05.00620-fr
2006-05-01
2017-11-21
http://instance.metastore.ingenta.com/content/10.2807/esm.11.05.00620-fr
Loading
Loading full text...

Full text loading...

/deliver/fulltext/eurosurveillance/11/5/art00620-fr.htm?itemId=/content/10.2807/esm.11.05.00620-fr&mimeType=html&fmt=ahah
Comment has been disabled for this content
Submit comment
Close
Comment moderation successfully completed
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error