1887
Euroroundup Open Access
Like 0
This item has no PDF Download

Abstract

Les infections à pneumocoques (Pnc) sont responsables des infections invasives à pneumocoques – principalement la méningite et la septicémie – et représentent un enjeu de santé publique important en Europe. Suite à la mise sur le marché, en Europe, d’un vaccin conjugué efficace (PCV) plusieurs pays européens, dont la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Norvège, l’Espagne et le Royaume-Uni, ont mis en place (ou sont en cours) un programme de vaccination universel contre les infections à pneumocoques chez les enfants. Dans le cadre du Pnc-EURO, projet sur les infections à pneumocoques financé par l’Union Européenne, un questionnaire a été envoyé fin 2003 aux 25 Etats membres actuels de l’Union Européenne, plus la Norvège et la Suisse, afin de faire le point sur la surveillance nationale des infections invasives à pneumocoques (IIP) en Europe. Tous les répondants ont été recontactés en 2006 pour une mise à jour. Vingt-deux des 27 pays ciblés ont répondu au questionnaire. Sur les 22 répondants, quatre pays n’ont pas d’obligation de déclaration pour les IIP. Dix-huit pays ont déclaré au total 27 systèmes nationaux de surveillance. Les définitions de cas variaient selon les systèmes. Quatorze pays sur 18 envoient les souches d’IIP à un seul laboratoire de référence pour sérotypage et 12 pays les envoient à un seul laboratoire pour les tests de sensibilité. Treize pays effectuent des contrôles de qualité des laboratoires. Les informations sur l’âge et le sexe sont très généralement recueillies, mais seuls 11 systèmes sur 27 collectent les informations sur le statut vaccinal par le vaccin polysaccharide et cinq sur le statut vaccinal par le vaccin conjugué. L’incidence des IIP dans les 18 pays varie de 0,4 à 20/100 000 dans la population générale, avec un total de 23 470 cas déclarés sur une période de 12 mois. La surveillance des IIP en Europe est très hétérogène. Plusieurs pays manquent de système de surveillance. Les différences importantes dans l’incidence des cas déclarés peuvent être le reflet de différences réelles, tout comme elles peuvent indiquer des variations de facteurs concernant les patients et les soins, y compris la surveillance. Si la surveillance des IIP en Europe est renforcée, les pays seront à même de prendre des décisions documentées sur l’introduction de nouveaux vaccins contre les infections à pneumocoques et également de contrôler et comparer l’impact et l’efficacité de nouveaux programmes.

Loading

Article metrics loading...

/content/10.2807/esm.11.09.00646-fr
2006-09-01
2017-11-24
http://instance.metastore.ingenta.com/content/10.2807/esm.11.09.00646-fr
Loading
Loading full text...

Full text loading...

/deliver/fulltext/eurosurveillance/11/9/art00646-fr.htm?itemId=/content/10.2807/esm.11.09.00646-fr&mimeType=html&fmt=ahah
Comment has been disabled for this content
Submit comment
Close
Comment moderation successfully completed
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error