1887
Outbreak report Open Access
Like 0
This item has no PDF Download

Abstract

En juin 2004, trois cas confirmés de fièvre typhoïde ont été notifiés aux autorités sanitaires de Leipzig, Allemagne. Les patients avaient été hospitalisés pour une fièvre inexpliquée et d’autres symptômes modérés. Tous faisaient partie du même club équestre, et aucun n’avait effectué de voyage à l’étranger. Une étude de cohorte rétrospective a été réalisée parmi les membres du club équestre afin d’identifier la source de l’infection. Un cas était défini comme suspect s’il présentait une fièvre inexpliquée supérieure ou égale à 38,5°C durant au moins trois jours depuis le 1er mai 2004. Un cas probable était défini par une sérologie positive et un cas confirmé par l’isolement de S. Typhi par culture de sang ou de selles. Les hôpitaux, les pédiatres et les médecins généralistes de Leipzig et des environs ont été contactés pour identifier les cas supplémentaires. Les six cas identifiés étaient tous membres du club équestre : quatre cas confirmés, comprenant les trois cas notifiés, plus un cas probable et un cas suspect. La seule exposition commune à ces cas pendant la période probable de contamination était la consommation de sandwiches avec une sauce aux herbes provenant d’un snack-bar, les 25 ou 26 mai (25 mai : RR=5,7; 95%IC 0,9-37,9; les deux jours : RR=, p=0.007). Les analyses des aliments du snack-bar et celles réalisées chez le personnel se sont toutes révélées négatives. Cependant, un employé qui n’avait pas été enregistré par les autorités sanitaires a été identifié lors d’une visite de l’établissement. On ne peut exclure que d’autres personnes non enregistrées aient travaillé dans ce snack-bar entre mai et juin 2004. En dépit d’une recherche intensive de cas, aucun autre cas n’a pu être identifié dans la population. Les sandwichs à la sauce aux herbes restent le véhicule de contamination le plus probable dans cette épidémie, bien que la source elle-même soit inconnue. Même en l’absence d’antécédents de voyages dans des pays endémiques, les médecins devraient penser à la fièvre typhoïde quand ils reçoivent des patients avec une fièvre inexpliquée.

Loading

Article metrics loading...

/content/10.2807/esm.12.02.00684-fr
2007-02-01
2017-11-19
http://instance.metastore.ingenta.com/content/10.2807/esm.12.02.00684-fr
Loading
Loading full text...

Full text loading...

/deliver/fulltext/eurosurveillance/12/2/art00684-fr.htm?itemId=/content/10.2807/esm.12.02.00684-fr&mimeType=html&fmt=ahah
Comment has been disabled for this content
Submit comment
Close
Comment moderation successfully completed
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error