Eurosurveillance banner




Announcements
Follow Eurosurveillance on Twitter: @Eurosurveillanc


In this issue


Home Eurosurveillance Monthly Release  2006: Volume 11/ Issue 9 Article 6 Printer friendly version
Back to Table of Contents
en es fr
Previous

Eurosurveillance, Volume 11, Issue 9, 01 September 2006
Euroroundup
La surveillance des infections à pneumocoques en Europe

Citation style for this article: Pebody RG, Hellenbrand W, D'Ancona F, Ruutu P. La surveillance des infections à pneumocoques en Europe. Euro Surveill. 2006;11(9):pii=646. Available online: http://www.eurosurveillance.org/ViewArticle.aspx?ArticleId=646

 

RG Pebody1, W Hellenbrand2, F D’Ancona3, P Ruutu4 , on behalf of the European Union funded Pnc-EURO contributing group*

1 Health Protection Agency, London, Angleterre
2. Robert Koch-Institut, Berlin, Allemagne
3. Istituto Superiore di Sanità, Rome, Italie
4. Kansanterveyslaitos, Helsinki, Finlande

 


Les infections à pneumocoques (Pnc) sont responsables des infections invasives à pneumocoques – principalement la méningite et la septicémie – et représentent un enjeu de santé publique important en Europe. Suite à la mise sur le marché, en Europe, d’un vaccin conjugué efficace (PCV) plusieurs pays européens, dont la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Norvège, l’Espagne et le Royaume-Uni, ont mis en place (ou sont en cours) un programme de vaccination universel contre les infections à pneumocoques chez les enfants. Dans le cadre du Pnc-EURO, projet sur les infections à pneumocoques financé par l’Union Européenne, un questionnaire a été envoyé fin 2003 aux 25 Etats membres actuels de l’Union Européenne, plus la Norvège et la Suisse, afin de faire le point sur la surveillance nationale des infections invasives à pneumocoques (IIP) en Europe. Tous les répondants ont été recontactés en 2006 pour une mise à jour.
Vingt-deux des 27 pays ciblés ont répondu au questionnaire. Sur les 22 répondants, quatre pays n’ont pas d’obligation de déclaration pour les IIP. Dix-huit pays ont déclaré au total 27 systèmes nationaux de surveillance. Les définitions de cas variaient selon les systèmes. Quatorze pays sur 18 envoient les souches d’IIP à un seul laboratoire de référence pour sérotypage et 12 pays les envoient à un seul laboratoire pour les tests de sensibilité. Treize pays effectuent des contrôles de qualité des laboratoires. Les informations sur l’âge et le sexe sont très généralement recueillies, mais seuls 11 systèmes sur 27 collectent les informations sur le statut vaccinal par le vaccin polysaccharide et cinq sur le statut vaccinal par le vaccin conjugué. L’incidence des IIP dans les 18 pays varie de 0,4 à 20/100 000 dans la population générale, avec un total de 23 470 cas déclarés sur une période de 12 mois.


 
L'article complet est disponible en anglais

 

 



Back to Table of Contents
en es fr
Previous

Disclaimer:The opinions expressed by authors contributing to Eurosurveillance do not necessarily reflect the opinions of the European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC) or the editorial team or the institutions with which the authors are affiliated. Neither ECDC nor any person acting on behalf of ECDC is responsible for the use that might be made of the information in this journal.
The information provided on the Eurosurveillance site is designed to support, not replace, the relationship that exists between a patient/site visitor and his/her physician. Our website does not host any form of commercial advertisement.

Eurosurveillance [ISSN] - ©2007-2013. All rights reserved
 

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. This site complies with the HONcode standard for trustworthy health information:
verify here.