Announcements
On 6 June 2017, the World Health Organization (WHO) published updates to its ‘Essential Medicines List’ (EML). Read more here.

Extended deadline (from 1 July to 31 July) 2017 for call to submit papers on effectiveness and cost-effectiveness of screening and prevention of infectious diseases among newly arrived migrants in Europe. Read more here.

Eurosurveillance is on the updated list of the Directory of Open Access Journals and in the SHERPA/RoMEO database. Read more here.

Follow Eurosurveillance on Twitter: @Eurosurveillanc


In this issue


Home Eurosurveillance Monthly Release  2006: Volume 11/ Issue 12 Article 8
Back to Table of Contents
en es fr
Previous
Next

Eurosurveillance, Volume 11, Issue 12, 01 December 2006
Surveillance report
Surveillance renforcée des maladies infectieuses : l’expérience de la coupe du monde 2006 de la FIFA, Allemagne

Citation style for this article: Schenkel K, Williams C, Eckmanns T, Poggensee G, Benzler J, Josephsen J, Krause G. Surveillance renforcée des maladies infectieuses : l’expérience de la coupe du monde 2006 de la FIFA, Allemagne. Euro Surveill. 2006;11(12):pii=670. Available online: http://www.eurosurveillance.org/ViewArticle.aspx?ArticleId=670

 

K Schenkel1, C Williams1,2, T Eckmanns1, G Poggensee1, J Benzler1, J Josephsen1, G Krause1

1. Department of Infectious Disease Epidemiology, Robert Koch-Institut, Berlin, Germany
2. European Programme for Interventional Epidemiology Training (EPIET)

 


La coupe du monde de football 2006 de la FIFA a eu lieu dans 12 villes allemandes entre le 9 juin et le 9 juillet 2006. Nous avons identifié le besoin de rendre plus réactif et sensible le système de surveillance des maladies infectieuses existant, afin de détecter à temps les évènements de santé survenant pendant la coupe du monde. Une surveillance renforcée, basée sur le système existant de déclaration obligatoire, a été mise en place entre le 7 juin et le 11 juillet 2006 dans les 12 villes accueillant la coupe du monde. Une transmission électronique quotidienne, et non plus hebdomadaire, des données sur les cas de maladies à déclaration obligatoire (d’après les définitions de cas) ; une déclaration de toutes les infections indépendamment des définitions de cas. De plus, la presse grand public et la presse spécialisée ont été passées au crible et la communication entre les acteurs du système de surveillance a été renforcée. Le délai moyen pour la transmission des données de notification depuis la communauté jusqu’au niveau fédéral a été réduit de trois à un jour. Une épidémie de norovirus a ainsi été détectée au sein du Centre international de radio-télévision à Münich, avec 61 cas liés épidémiologiquement dans la première semaine suivant les premiers symptômes, et quatre cas isolés liés à la coupe du monde, dont deux relevaient du Règlement sanitaire international. Après la coupe du monde, tous les acteurs de la surveillance ont constaté que la communication entre les différents niveaux (local, d’état et fédéral) s’était considérablement améliorée. A la différence de la majorité des responsables sanitaires de rencontres de masse de la dernière décennie, nous n’avons pas mis en place de surveillance syndromique. Néanmoins, le renforcement de la surveillance des maladies infectieuses a permis de détecter rapidement les évènements sanitaires pendant la coupe du monde de la FIFA. De plus, l’exercice de communication et de mise en réseau réalisé à cette occasion s’est montré performant pour gérer des évènements représentant une menace pour la santé. Nous recommandons de poursuivre la transmission quotidienne des données de notification dans le cadre de la surveillance en routine des maladies infectieuses en Allemagne.
 
L'article complet est disponible en anglais

 

 



Back to Table of Contents
en es fr
Previous
Next

The publisher’s policy on data collection and use of cookies.

Disclaimer: The opinions expressed by authors contributing to Eurosurveillance do not necessarily reflect the opinions of the European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC) or the editorial team or the institutions with which the authors are affiliated. Neither ECDC nor any person acting on behalf of ECDC is responsible for the use that might be made of the information in this journal. The information provided on the Eurosurveillance site is designed to support, not replace, the relationship that exists between a patient/site visitor and his/her physician. Our website does not host any form of commercial advertisement. Except where otherwise stated, all manuscripts published after 1 January 2016 will be published under the Creative Commons Attribution (CC BY) licence. You are free to share and adapt the material, but you must give appropriate credit, provide a link to the licence, and indicate if changes were made. You may do so in any reasonable manner, but not in any way that suggests the licensor endorses you or your use.

Eurosurveillance [ISSN] - ©2007-2016. All rights reserved
 

This website is certified by Health On the Net Foundation. Click to verify. This site complies with the HONcode standard for trustworthy health information:
verify here.